b4li

pemuter4n



Nous prenons un bemo ( transport en commun local, petit van où s'entassent une dizaine de personnes et leurs bagages ) depuis le terminal de ferry jusqu'au village côtier de Pemuteran.

Ce sera le seul bemo du voyage...

Ici les transports en commun sont trés peu développés. Il doit y avoir un scooter par habitant, du coup les balinais se débrouillent seuls.

Les touristes n'ont plus qu'à prendre des voitures privées au coût adapté à leur niveau de vie plus élevé... 

( C'est pas exorbitant mais c'est bien moins sympathique... Pas de mélange, on reste entre nous...Dans ce seul bemo pris on avait bien rigolé ! )

Certains disent qu'il est facile de voyager à Bali... Mouais... Si on aligne les billets de 100.000 roupies, certes, et qu'on privilégie le confort à la convivialité.

Adaptons nous...



Qui dit village du nord, dit moins de monde car c'est au Sud de Bali que se concentrent la majorité des touristes.

Parcontre, la propreté de la plage est en conséquence...

Malheureusement les détritus divers et variés en plastique jonche la plage de sable noir et c'est bien dommage, car il y a du potentiel dans la jolie baie de Pemuteran...

Que cela ne tienne, on essaie de dégoter un endroit épargné, on ferme un peu les yeux, et on s'évade...


C'est Max qui a la boussole...
C'est Max qui a la boussole...


On est pas des gens difficiles nous...


David va dès le lendemain profiter de belles conditions de plongée aux alentours de l'île de Menjangan.

Nous avons tous deux le niveau 1/ padi open water de plongée mais je fais du babysitting ce matin là...

On voyage avec nos enfants, il faut s'adapter...

Des heures dans l'eau aussi cela dit... À plonger dans la piscine du Sari's Bungalow.



Puis finir nos journées sur la plage...



Une fois remis de nos levés nocturnes pour cause d'ascension de volcans javanais.

Nous reprenons la route.

On décide d'éviter Lovina, la localité la plus touristique de la côte nord, pour aller à la montagne !

C'est pas que la Suisse nous manque mais on est pas contre 2-3 degrés de moins au thermomètre...


mundUk


 

Munduk est une petite localité à 1000m d'altitude.

Notre petit hôtel défraîchi, au charme suranné, nous offre une belle vue sur les montagnes !

La piscine est frrrraîche....mais piscine il y a, alors on y va ! ( Cf. "Voyager avec des enfants' = si il y a une piscine on s'y baigne ! )

 

 


On trouve dans le bouiboui tout près de notre hôtel, notre nouvelle cantine !!

Une gentille balinaise nous fait des mie goreng à 15.000 roupies délicieuses!!! ( cest pas parce qu'on paie nos plats moins d'un euro qu'on l'adopte... L'oeuf au plat dessus est juste cuit, le jaune coule sur les pâtes...Ô signe de qualité dans un pays où ils sont capables de te cuire ton oeuf au plat des 2 côtés sacrilège !! Puis les gros resto ont moins besoin de sous qu'elle, à part le dernier soir, on est seuls....pour ses 3 tables ! 😊 ).

Et on raffole de ses crêpes à la coco, bien que je n'ai aucune idée de pourquoi elles sont vertes...🤔



Il paraît qu'il y a des cascades à Munduk, alors à peine arrivés on en cherche une...

On descend la rue principale...euh, LA rue de Munduk je veux dire...

On demande à la vendeuse de biscuits, on trouve un chemin, on le parcourt, on le rebrousse, on en trouve une pitite de cascade, on en entend une plus grande mais dont on trouve pas l'accès, on se fait piquer par des moustiques, aboyer par des cabots... on va à la piscine !

Ils ont raison ces gosses, il faut s'en servir !



Matin...


 

 

Bon, les cascades ne vont pas cesser de couler demain... Nous les chercherons plus tard !

Nous louons 2 scooters pour explorer les environs de Munduk ! 

Les lacs, les temples...

 

 

 Et après un bon repas ( un plat de riz blanc quoi... mais une marchande de fraises était installée juste en face de notre warung pour un parfait dessert ! ).  

Faire une ballade dans l'ombragé jardin botanique de Bali aux heures les plus chaudes...

 


Le vert n'est pas votre couleur préférée ??!!

Ben c'est ballot, va y'en avoir encore...

Bali quoi... Bali, ballot, Bali, ballot... j'arrête.



C'est qu'on prend goût au scooter nous !!

On se sent pousser des ailes, Max chantonne des airs joyeux à son papa et Robin salut la foule de petits" Hi! " comme une princesse !

Allez, 10.000 rps de benzine dans le reservoir et c'est parti pour de la route à gauche!

Objectif : les rizières de Jatiluwih classées au patrimoine de l' U.N.E.S.C.O.



On profite d'être autonomes pour sortir des sentiers balisés !

Il faut dire qu'ici la majorité des touristes arrivent en voiture privée et font la même petite boucle au milieu des champs de riz...

On s'éloigne donc au hasard et on enfonce un peu nos tongs dans la boue, on jette un peu d'herbe aux vaches et on salue les travailleurs car oui, ces rizières ne sont pas que pour faire jolie... J'avais un doute...



Allez, on rentre, le soleil décline et on a de la route à faire jusqu'à Munduk !!

( Robin ne manquera pas de s'endormir d'ailleurs... " C'est pas ma faute c'est le bruit de la moto, çà m'endors !!!" Pas facile de rouler de nuit avec un enfant endormi, je finirai par le ficeler à moi avec le porte bébé pour éviter de le perdre en route... )


Bon et les cascades alors ??!!

Le lendemain, l'hôtelier nous remet gentiment une carte !
On n'arrive visiblement pas à la lire correctement puisqu'on se paume à nouveau, mais çà partait d'une bonne intention...

On demande à un petit garçon, à des touristes aux cheveux mouillés d'embruns de cascades, à une propriétaire de warung... Ça sociabilise un max de se perdre !! 😂


Et on en trouve une première !


 

La deuxième est bien plus précieuse à notre goût !

Est-ce que c'est à cause du petit droit de passage de quelques centimes d'euros ou des nombreuses marches pour y accéder ? 

Mais en tout cas on y sera seuls... et bienheureux !

Elle est moins haute certes, mais dans un écrin de verdure de toute beauté !

 


Les filles se reposent à l'ombre en grignotant des bananes séchées et des biscuits au chocolat pendant que les garçons vont se baigner !



La dernière cascade, et ses innombrables marches, aura raison des enfants qui siesteront sur nos dos...



Pour nous, une journée à Munduk se conclue toujours agréablement à notre "cantine" habituelle, avec une bière fraîche, des crêpes coco et de la vie à regarder...


ubUd



Comme on en parlait plus haut, question transports, on se retrouve un peu piégés dans ce pays...

À Munduk, pas de bemo qui passe pour Ubud, ou à heure non définie ( les gens qu'on interroge sont des plus flous sur le sujet...) , il n'est biensûr pas question d'attendre sur le bord de la route un hypothétique véhicule avec les enfants...

David va donc faire jouer un peu la concurrence pour dénicher une voiture à " juste prix" pendant qu'on l'attend sagement à la maison. ( Notre "maison" de Munduk s'entend )



300.000 roupies plus tard, nous voilà à Ubud !

On pose nos sacs dans notre nouvelle maison qu'on a sélectionné la veille sur internet.

Tranquille, sur jardin mais sans piscine pour motiver les enfants à explorer les alentours !

Les rues d'Ubud sont pleines de boutiques, on sent qu'on se rapproche du touristique sud de Bali...

On ne souhaite pas se faire masser, ni s'acheter une robe à la mode ( Robin serait bien tenté par un fish spa cela-dit...)... On préfère aller voir les singes !



Les enfants ont des consignes...

Éviter de sourire la bouche ouverte  pour ne pas montrer les dents ( signe d'agressivité chez les primates ).

Ne pas laisser de nourriture ou d'eau en évidence car ils s'en emparent...

Par exemple David a dû laisser entrevoir une ou deux dents à un moment donné...



Après que Robin se soit également fait poursuivre par 2 petits singes...

Maxence devient encore plus méfiante que de coutume...😂



C'était un moment très sympathique, au cœur de la ville mais au vert et en bonne compagnie !!



Nous allons tout de même nous ballader dans les rues d'Ubud, on ne peut pas se faire une opinion de la ville sur la seule Jalan Monkey Forest...

David montre les bases de la négociation aux enfants et mAx découvre avec gourmandise le ramboutan.



Le soir, on trouve un endroit où découvrir le wayang !



Le wayang, ou theâtre d'ombre, est un spectacle traditionnel de Java et Bali.

Le Dalang, sorte de chef d'orchestre, manipule ses marionnettes en cuir plat devant une flamme et derrière un drap tendu. 

Il fait les voix de tous les personnages, accompagné d'un musicien.

La pièce de ce soir était comptée en indonésien et parsemée de petites blagues en anglais...

On était 6 spectateurs dont 2 endormis au bout de 5 minutes...

C'etait pourtant sympa comme tout ! 


Le Dalang et son musicien
Le Dalang et son musicien


En Indonésie, la motorbike n'est jamais bien loin...

Pour 3,15€ la journée, nous aurions tort de nous priver... C'est comme ça qu'il faudrait voyager à Bali : un scooter + un backpack léger pour tout bagage et c'est parti !!!

Bon, avec les enfants c'est plus délicat, il faudrait un sidecar...


Allons explorer la campagne autour d'Ubud !


 

Nous retenons les enfants au temple de Tirta Empul... Ils auraient bien voulu se baigner mais ce n'est évidemment pas l'aqualand du coin...

La "piscine" est pleine d'eau bénite !

 


L'autre attraction du coin, ce sont les rizières de Tegalalang.

Quand on arrive au point que nous indique la carte...on ne s'arrête pas...

Il faut dire que les fameuses rizières, en bord de route ( de restaurants et de café), ressemblent à un parc d'attraction!!

Des occidentaux déambulent nonchalamment sur les différentes terrasses... Leurs perches à selfies à la main... 

Ce n'est pas ce qu'on est venu chercher ici...tout cela manque cruellement d'authenticité...

Alors on part au hasard...



En bas de cette belle descente, on découvre une construction d'hôtel inachevée qui semble abandonnée...et une belle rizière qui nous redonne un peu le moral .



En remontant vers Tegalalang, on trouve également d'autres terrasses sans touristes qui gambadent à l'intérieur. ( Nous on reste au bord...)



Nous n'allons pas snober complètement les rizières les plus connues de Bali... Elles seront parfaites pour la pause goûter dans un de ses cafés avec vue...

Mais ce ne seront pas celles-là que nous conseillerons pour un voyage balinais, elle passent derrière Jatiluwih. 

Et cette "déception" nous mènera dès le lendemain dans un endroit magnifique où nous dormirons environnés des rizières number 1 de notre classement !



Enfin, on conclut cette journée en scooter par la visite d'un temple du XI ème siècle, le Gunung Kawi.

Beaucoup trop de marches selon les enfants qui les ont toutes gravies quand même ( Max en est même tombées... ) mais belle ambiance à la Indiana Jones, on recommande !


sidEmen



La question devait se poser à un moment donné:

Vu notre inclinaison naturelle pour les endroits peu touristiques, vu que le volcan Agung n'est toujours pas décidé à entrer en éruption et que le niveau d'alerte est même descendu d'un cran ( de 4 à 3... Ne pas s'approcher dans un rayon de 8km... )...

Doit-on vraiment descendre sur les plages Sud de Bali ?????


On a décidé que non!


Des belles plages on en a vu à travers le monde, et des belles plages indonésiennes on va en voir sur Lombok en suivant, ne nous forçons pas à entrer dans le moule, on zappe !



Ce qui nous plaît le plus à Bali c'est au final sa luxuriance !

( j'ai bien dit luxuriance et non "luxe", au Sawah Indah Villa cest 20€/nuit sur Agoda...👌 )

Alors on décide de passer 2 nuits un peu loin de tout à Sidemen.


 

 

Qui dit loin de tout, dit scooter à 4!!

À la locale mais surtout slowly... 

On est pas pressés...


Bon, cette fois c'est Maxence qui a la carte, gageons qu'elle va mieux se débrouiller que nous !!



Ici on baigne dans la "vraie" vie, j'entends par là que le quotidien des balinais ici n'a pas été modifié pour quelconque visiteur...Pas de structure touristique si ce n'est les quelques pensions biensûr et les warung pour manger un brin.

On aime rouler à 20km/h, croiser des cérémoniants tout de blanc vétus, éviter le linge qui sèche étalé dans l'herbe qui borde la route, on klaxonne aux poules pour qu'elles s'écartent, on répond aux sourires...et du coup on sourit tout du long...



On arrive en bas du temple.

Encore des marches, des singes aussi...on cache nos dents.

Puis on admire le panorama, on fait quelques minutes d'école : on compte les toîts ( toujours le même nombre tient !? 😋 ), on fait une leçon de chose pour expliquer pourquoi Totoro de sert intelligemment d'une feuille de taro comme parapluie !

Bref, pas de rendez-vous aujourd'hui...



À Sidemen on est à la campagne, il y a des champs partout, pas que du riz, des piments rouge aussi...

La culture du riz séduit plus les occidentaux que nous sommes, ses terrasses, ses tiges souples dansantes au vent, le bruit de l'eau qui ruisselle...

Alors on s'y perd avec plus de délice que dans un champs de patates... c'est sûr...

Désolé si nos photos sont redondantes...😋



La vie grouillante c'est nous 4 aussi...

Robin qui crie parcequ'il faut que je me dépêche de prendre le papillon en photo, Max qui hurle qu'une fourmi rouge la poursuit, David qui fugue au boût du champs son reflex vissé à l'orbite pour immortaliser le lieux...


 

 

De faire du scooter à 4 nous permet de remarquer que David tourbillonne du cheveux !

Vite un coiffeur! En voyage longue durée on retrouve ce genre d'élément banal du quotidien...

( Quoique je prends pas de photo chez le coiffeur d'habitude... Elle n'a pas de poule non plus... )

 

 

 

Nous ne sommes pas en haute saison à cause de la saison des pluies qui arrive... Nous étions un peu inquiets avant de partir, mais comme nous sommes gâtés par le temps!! 

Comme quoi, çà ne sert à rien de trop calculer, cogiter, en matière de saison c'est toujours un coups de dé...

Allez, piscine !

 


Et un grand merci au volcan Agung d'être resté tranquille pendant tout notre séjour à Bali!!

On va le saluer ce soir !😘



N.B.: 20 jours plus tard, le volcan Agung rentrera bel et bien en éruption, projetant des nuages de cendres jusqu'à 4 km au dessus de son sommet... On a été chanceux !🍀


p4d4ng b4i


 

Ce que Robin attend devant l'arbre du voyageur, c'est le Uber qu'on a réussit à contacter pour quitter ce merveilleux endroit!

Nous choisissons un rythme lent avec les enfants, au lieu de gagner en 1 journée l'île de Lombok, on décide de faire une halte à Padang bai.

 

Sur le papier, c'est une baie sans charme, un petit port d'où partent les speed boat pour les Gilis...Allons voir...

 

 

 


Les premières minutes à Padang Bai sont délicates...

Les enfants sont attablés devant un hamburger et des frites et le serveur n'a d'yeux que pour eux...ils sont aux anges...

Parcontre David est face à la rue, et il observe d'un air livide les bus qui se succèdent et dégueulent les touristes ultra-lookés de moins de 30 ans qui vont faire la fête, supposons-nous, sur Gili Trawangan, la plus touristique des îles Gili de Lombok... ( Çà paraît être une reflexion de vieux, mais déjà y'a 10 ans ce n'était pas notre style... Nous ne voyageons pas pour nous bourrer la gueule à moindre coût dans des endroits de rêve... )


Allez, l'heure des ferry passée, tout va s'apaiser et puis c'est une autre Gili que nous visons pour demain...

Pas de piscine dans notre hôtel à 10€ la nuit, nous allons passer l'après-midi à la plage !



Bonne surprise !

La petite crique de Blue Lagoon Beach  est plus jolie que prévue et propre !

...enfin, il y a bien 2-3 trucs qui traînent, l'océan en charri sans cesse...

Les enfants qui en plus ont vu le film Wall-E juste avant de partir en voyage, sont trés inquiets pour la planète...

C'est bien de comprendre où va ce plastique qu'on consomme en excès, mais pour plus de légèreté on organise une chasse au trésor et David leur fabrique une canne à pêche de fortune avec leurs trouvailles...



Une pause agréable jusqu'au soir...

On mangera dans un resto délicieux !! Je note le nom dés que j'ai retrouvé la carte !


Réalisé sans trucage ! 💕
Réalisé sans trucage ! 💕

précédeMment
précédeMment
suite →
suite →